Cher connard (Virginie Despentes)

Dès le titre, on est averti du style Despentes, si toutefois on ne le connaissais pas. Ce n’est pas vraiment un roman, plutôt un essai déguisé à travers l’échange de messages entre trois personnes : un romancier accusé de harcèlement, une actrice vieillissante et une jeune femme, la victime, qui débute avec « Cher connard ».
Despentes aborde (entre autres) les thèmes du harcèlement sexuel et du rôle des réseaux sociaux, des nouvelles formes de féminisme et de l’homosexualité, mais aussi de la place de la femme dans le cinéma ou de l’addiction aux drogues…

Elle échappe au livre fourre-tout grâce à l’évolution de la relation entre ses trois personnages.
J’ai apprécié la finesse psychologique du propos, qui modifie le regard qu’on aurait a priori sur ces problématiques.

(Commander/Réserver)

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.