Je suis la bête (Andrea Donaera)

On lirait ce roman d’une traite tant il entraîne dans le tourbillon des pensées primaires des protagonistes.

Mimi est un parrain puissant de la mafia (la Sacra), quelque part en Italie du Sud. Un drame se produit : suite à une fin de non recevoir d’une fille, Nicole, son fils cadet Michele se jette par la fenêtre. S’ensuit alors une spirale de violence irrépressible, tant la soif de vengeance de Mimi est forte. Semant la mort et la torture autour de lui, il détruit des familles entières.

Plusieurs hommes et femmes prennent la parole et le lecteur assemble peu à peu les pièces du puzzle.

Le verbe est brutal, les corps se vident de leurs fluides.

Fulgurant.

(Commander/Réserver)

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.